DELMON GROUP IBERICA DEMANDE LE SOUTIEN DES INSTITUTIONS PUBLIQUES

Diario de Navarra, est un journal en contact avec les usines de la région qui mesure l’état de plusieurs secteurs d’activité de Navarre. Diario de Navarra a interviewé Alfredo Sanz, directeur du Delmon Group Iberica (DGI) regroupant 2 filiales, Pampelune et Castellbisbal souffrants de la crise de l’industrie des semi-conducteurs et préparant « l’accélération » de l’activité qui débutera en août. Outre la crise sanitaire, le ralentissement des semi-conducteurs, l’augmentation des matières premières et des coûts énergétiques, la crise du transport maritime et son manque de navires, tout cela a créé de véritables montagnes russes pour le secteur des composants caoutchouc/plastique.

L’industrie est folle. C’est la meilleure définition de la situation actuelle

DGI General Manager Alfredo Sanz.

Il souligne également que l’industrie a besoin de soutien pour être préparée et capable de rivaliser « n’importe où dans le monde. » « Nous sommes dans une phase de démarrage avec des clients et de nouveaux produits. Ce n’est pas facile, et encore moins pour une petite usine automobile. Mais il y a une grande équipe derrière et nous allons y arriver. Le poids de l’industrie dans le PIB de la Navarre en Espagne est très important et encore plus dans la qualité de l’emploi. C’est quelque chose que nous devons gérer » recommande-t-il.

Alfredo Sanz profite pleinement des petites usines par rapport aux grandes entreprises, comme « la flexibilité ou la proximité avec le client pour résoudre ses problèmes. »

Cependant, il demande le soutien des institutions publiques pour que des usines comme Delmon Group Iberica puissent continuer avec des « procédés humains » et ainsi maintenir leur compétitivité en les aidant dans leur développement. Le groupe est en pleine phase de recherche de marchés alternatifs.